Poème

Effleurement

Il n’y a parfois besoin d’aucun mot,
Nul besoin de pensées ;
Juste être là.

La beauté est un silence sur une gamme,
Entre impermanence et éternité ;
Un reflet fugitif de soleil en effleurement de rosée,
Qui reste imprégné sur la rétine, les yeux fermés.

Cesson-sévigné, le 9 aout 2009.

Leave a Reply

Your email address will not be published.